Les détenus étaient très souvent transférés entre différents camps et prisons. Les fiches d’effets personnels mentionnaient donc d’où une personne venait et où elle était envoyée. L’abréviation Entl. am (pour entlassen am, soit libéré(e) le), est un euphémisme, car elle ne signifiait pas, dans la plupart des cas, une sortie, mais un transfert vers une autre prison.